Assassin's Creed Unity

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Assassin's Creed Unity

Message  Benoît le Ven 12 Déc 2014 - 12:38

Avez-vous joué à Assassin's Creed Unity ?
Qu'en avez-vous pensé ?
Pour ma part j'ai pris le jeu en précommande avec le season pass et je viens de terminer la campagne solo.

_________________
Le site / Les thèmes de la revue / Soutenir la revue / Mon jeu de rôle Fils des siècles
avatar
Benoît
Admin

Messages : 1461
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 38
Localisation : Raizeux (78)

Voir le profil de l'utilisateur http://www.altaride.com

Revenir en haut Aller en bas

Unity, le debriefing

Message  Benoît le Lun 22 Déc 2014 - 15:15

J'aime beaucoup la franchise Assassin's Creed. J'ai tous les épisodes principaux (il me manque deux ou trois jeux disponibles sur des plates-formes alternatives genre PSP Vista) et je les ai globalement beaucoup appréciés.
Unity développe une période de l'Histoire que j'attendais avec impatience : la Révolution française. Bon, en réalité, ce n'est pas tant la Révolution que la Terreur qui est explorée (on est plutôt sur la période 1790-1795).
Le nouveau moteur Anvil du jeu permet un rendu graphique assez extra. La ville de Paris fin XVIIIe siècle est incroyable de réalisme. Mis à part quelques menus détails anachroniques (comme les drapeau bleu-blanc-rouge qui n'existaient pas à l'époque), c'est précis, vivant, esthétique... On sent une ambiance. C'est d'ailleurs souvent le point fort de la franchise (déjà le premier épisode, au temps des Croisades, était bluffant de réalisme).
Le personnage principal (Arno... pourquoi pas Arnaud ? bizarre...) est assez peu intéressant. C'est un jeune rebelle qui envoie tout le monde promener et qui évidemment finit par se retrouver tout seul. On est loin d'un Ezio charismatique et attachant.
L'intrigue est quasiment inexistante... et sans intérêt, finalement. Ce n'est qu'un vague prétexte pour crapahuter sur les toits de Paris. En revanche, les missions en elles-mêmes sont particulièrement bien réalisées. Très variées, elles offrent parfois une belle marge de manœuvre au joueur, même si l'approche furtive est assez rare et présente finalement peu d'intérêt.
Le mode multijoueur, qui est coopératif pour la première fois dans la franchise, est une belle réussite. On peut rejoindre une mission à 2, 3 ou 4 joueurs en quelques clics. Ce sont des aventures scénarisées, un minimum corsées, qui deviennent vraiment passionnantes quand on joue avec des gens qu'on connait, en audio, pour se coordonner. À noter qu'on peut faire ces missions en solo (elles sont alors nettement plus difficiles et nécessitent systématiquement d'utiliser l'approche furtive).
On a beaucoup parlé des bugs sur ce jeu. Pour ma part je n'en ai pas vu énormément, pas vraiment plus que dans n'importe quel jeu.

_________________
Le site / Les thèmes de la revue / Soutenir la revue / Mon jeu de rôle Fils des siècles
avatar
Benoît
Admin

Messages : 1461
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 38
Localisation : Raizeux (78)

Voir le profil de l'utilisateur http://www.altaride.com

Revenir en haut Aller en bas

Dead Kings

Message  Benoît le Mar 27 Jan 2015 - 11:27

Je viens de terminer le DLC (gratuit pour les gens qui ont acheté le jeu de base) Dead Kings, qui se passe à Saint-Denis, au nord de Paris.
Un nouveau setting très joli, avec sa propre ambiance brumeuse et cendrée. Quelques petites innovations dans le gameplay : une lanterne pour éclairer les coins sombre et faire fuir rats et insectes, un tromblon/hache dévastateur, des enquêtes qui intègrent une once d'action (certains PNJ peuvent bouger, réagir à la progression du personnage dans l'enquête), des PNJ qui opèrent en groupe avec un chef (tuer le chef met en fuite les hommes de main), une map sur deux niveaux : extérieur et souterrain.
C'est à peu près tout mais bon, pour un DLC, c'est déjà pas mal.
L'intrigue est peut-être un poil au-dessus de celle de base mais reste à la lisière de l'inintéressant. Pour l'anecdote elle intègre le seul et unique personnage enfant de tout le jeu (si on excepte la scène d'introduction). Bizarre qu'il n'y ait jamais d'enfants dans les rues de la plupart des mondes ouverts. J'imagine que ça pose des problèmes éthiques ? Pourtant ça ne les gêne pas quand on massacre à tout va.
C'est d'ailleurs le truc qui me gêne le plus dans Assassin's Creed : la solution la plus simple dans le jeu, c'est généralement de massacrer tous les opposants. La fuite est moins productive (quasi pas d'XP, prend du temps, pas de loot, on s'éloigne de l'endroit où on était...) Dommage que les conséquences des actes ne soient pas plus importantes. En début de partie sur Unity, avec un personnage sans expérience, on a un peu ce sentiment : certains PNJ sont vraiment forts. Une fois équipé et les bons coups appris, plus rien ne menace vraiment le héros, et c'est dommage. J'aimerais bien que dans des situations de combat au-delà de disons 3 contre 1, le meilleur choix devienne la fuite. Ah, et tant qu'à faire, il faudrait améliorer le mode furtif, qui est super mal foutu. Qu'ils s'inspirent de Deus Ex !

_________________
Le site / Les thèmes de la revue / Soutenir la revue / Mon jeu de rôle Fils des siècles
avatar
Benoît
Admin

Messages : 1461
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 38
Localisation : Raizeux (78)

Voir le profil de l'utilisateur http://www.altaride.com

Revenir en haut Aller en bas

Unity (critique)

Message  Benoît le Sam 3 Déc 2016 - 0:15

Ma critique du jeu sur Steam :

L'opus que j'attendais depuis le premier épisode de la franchise... Enfin, les assassins viennent se promener sur les toits de Paris pendant la Révolution !

POSITIF :
- LA RECONSTITUTION :
Pour qui connaît un peu Paris, c'est grisant de retrouver dans le jeu les lieux connus de la ville (ceux qui existaient à la fin du XVIIIe siècle, en tout cas).
Globalement, l'ambiance historique est vraiment immersive, point fort pour les attroupements, les ambiances de foule en colère au milieu desquelles il faut se frayer un chemin.
Pour l'anecdote, il n'y avait pas encore de drapeau tricolore à cette époque (et pas de flèche sur Notre-Dame de Paris), mais les développeurs ont trouvé ça plus classe...
- LES NOUVEAUX TYPES DE QUÊTES :
Depuis le début, la franchise se cantonne à un nombre limité de quêtes. Il s'agit essentiellement de ramasser des bidules éparpillés sur la map (plumes, pages volantes... ici ce sera des glyphes de Nostradamus et autres joyeusetés), cet épisode a pris soin de rajouter quelques nouveautés, en particulier des enquêtes. On utilise la vision d'aigle pour récolter des indices et ces missions sont plutôt basées sur l'exploration et la réflexion que sur les talents de combattant. Ça change !
- LA PERSONNALISATION :
C'est la première fois dans la franchise qu'on peut modifier fortement l'apparence du personnage, (vêtements variés, couleurs d'étoffes et styles de combat). Les armes donne un peu un ton différent (on ne combat pas exactement pareil avec une halebarde et avec une épée).
- LE MULTIJOUEUR COOPÉRATIF :
Autre nouveauté, il y a des missions prévues pour être effectuées à plusieurs en coopération. Certaines misent sur l'infiltration, d'autres sur la rapidité, sur le combat... Les compétences et les armes de chacun étant un moyen de varier le groupe (mais franchement, c'est assez peu visible, ce qui compte vraiment, c'est la manière de jouer des partenaires).

LES MOINS
- TRÈS BUGUÉ (au début) :
Le jeu a eu un lancement catastrophique (j'avais pris le Season Pass, Ubisoft m'a offert un jeu gratuit en dédommagement, ce qui est quand même plutôt cool).
De nombreux bugs ont longtemps subsisté (plantages, personnage bloqué en l'air en plein saut, quête impossible à terminer...)
C'est agaçant, même si, globalement, ça passe, faut pas non plus trop s'alarmer.
- TROP FACILE :
Comme toujours dans les jeux AAA, le niveau de difficulté est très faible, et il n'est pas réglable. On ne meurt quasiment jamais, sauf au début si on s'amuse à aller dans des quartiers de haut niveau.
- LE HÉROS EST UNE TÊTE À CLAQUES :
Encore un personnage principal raté, ça devient une manie chez Ubisoft. Quand on compare aux personnages qu'on peut trouver dans les gros jeux concurrents (GTA V, notamment), ça pique. Dommage que la fille ne soit pas jouable, ce personnage semblait plus intéressant.

CONCLUSION
Bref, si vous balader dans une magnifique reconstitution de Paris pendant la Terreur vous intéresse, foncez !
Sinon ça reste un jeu sympa... mais sans plus.

_________________
Le site / Les thèmes de la revue / Soutenir la revue / Mon jeu de rôle Fils des siècles
avatar
Benoît
Admin

Messages : 1461
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 38
Localisation : Raizeux (78)

Voir le profil de l'utilisateur http://www.altaride.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Assassin's Creed Unity

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum